Sa carrière / Films / Le vice et la vertu
Fiche technique
  Biographie
Famille
 
  Presse 2010-2019
Presse 2000-2009
Presse 1990-1999
Presse 1980-1989
Presse 1960-1979
Radio et télévision
Livres
  Hommages
Dessins
Photos
  Caractère
Centres d'intérêt
Opinions
Engagements
 

Mode de vie
Style
Coups de cœur
Sorties et voyages

 

Extraits d'interviews de Catherine Deneuve

Vadim, comme il se doit, reste moraliste à sa manière. Par nature, il est le contraire d'un sadique ; il l'a dit maintes fois. Même s'il accompagne ses scènes d'érotisme d'une certaine... verdeur, elles ne manquent jamais de tendresse humaine, de poésie, de chaleur, du cœur...
Catherine Deneuve, citée dans CinéMonde 1963

Je ne suis pas convaincue que ce seul film que nous ayons tourné ensemble ait été très concluant et je crois qu'il garde un regret de ne pas avoir su mieux m'utiliser. Mais c'était mon premier film important.

Extraits d'interviews de Roger Vadim

J'ai de grands projets pour Catherine, je suis aussi excité par elle que je l'ai été sur Brigitte. Les cours d'art dramatique ne servent à rien. Les acteurs n'apprennent pas avec des méthodes ou des procédés, mais avec leur instinct... s'ils en ont. Et ils doivent commencer très jeunes. Mais pour cela il faut être tout le temps avec eux. Donc il est préférable d'être également amoureux. Moi je veux vivre vingt-quatre heures par jour avec la fille que j'ai choisie pour la modeler. Quand on a passé la nuit ensemble, on parle ensemble, le matin, à la table au petit déjeuner.
Roger Vadim, cité dans CinéMonde 1963

Extraits de critiques


Robert Hossein compose une figure extraordinaire de colonel S. S. impavide, implacable, et dont les silences créent un état d'angoisse. Il ne s'impose jamais par une telle présence. Il continue de prouver combien l'on aurait tort de le limiter à des rôles stéréotypés. Annie Girardot est une " Juliette " volontiers agressive que l'esprit du mal avilit. Surprenante actrice comme toujours. L'Allemand 0. E. Hasse, paraît, disparaît et laisse de son passage un souvenir profond. Aimable intervention de Catherine Deneuve. Philippe Lemaire joue bien dans un emploi inhabituel qui pourrait lui ouvrir des possibilités nouvelles.
Louis Chauvet, Le Figaro 1963

1963
Couleurs
1h45
Rôle de Justine

Réalisateur : Roger Vadim
Acteurs : Annie Girardot, Robert Hossein, O. E. Hasse, Jean-Pierre Honoré, Philippe Lemaire, Serge Marquand, Georges Poujouly, Henri Virlogeux, Luciana Paluzzi
Scénario : Roger Vadim et Roger Vaillant, d'après le marquis de Sade
Photo : Marcel Grignon
Musique : Michel Magne

Résumé : Entre 1944 et 1945, la destinée de deux sœurs, Justine (la Vertu) et Juliette (le Vice).

Photos du tournage



Documents associés