Sa carrière / Partenaires & Réalisateurs / Daniel Auteuil
Repères
  Biographie
Famille
 
  Presse 2010-2019
Presse 2000-2009
Presse 1990-1999
Presse 1980-1989
Presse 1960-1979
Radio et télévision
Livres
  Hommages
Dessins
Photos
  Caractère
Centres d'intérêt
Opinions
Engagements
 

Mode de vie
Style
Coups de cœur
Sorties et voyages

Photo (C) Isabelle Vautier

 

Ce qu'en a dit Catherine Deneuve...

J'avais fait un film où il avait un tout petit rôle et où il m'avait frappée - ce n'est pas moi qu'il frappait pourtant mais Valérie Mairesse ! (Rires) C'était "L'agression", de Gérard Pires. Daniel avait une scène de dispute avec Valérie Mairesse, il la giflait. Il m'avait épatée... Je ne saurais pas vous dire exactement pourquoi. J'avais remarqué en tout cas ce garçon au physique particulier et avec beaucoup de charme, et ce côté vraiment comédien... Je me souviens très bien avoir été ensuite attirée par lui au cinéma... Il a à la fois une grâce et une légèreté - et une grande sensibilité - qui sont quand même assez rares chez les acteurs français...

C'est un acteur que j'aime beaucoup, j'avais envie de travailler avec lui depuis longtemps, nous avions déjà failli tourner ensemble. Le gros avantage, pour moi en tout cas, c'était qu'il soit mon frère, parce que je crois n'avoir jamais eu un tel rapport dans un film avec un acteur et ça a permis plus de complicité puisqu'il n'y avait pas d'ambiguïté. Bon, il y a toujours ambiguïté quand il y a deux sexes opposés, mais le fait qu'il soit mon frère a permis une complicité que nous n'aurions peut-être pas osée si nous avions été dans un rapport amoureux. En plus, Daniel est quelqu'un de très chaleureux, de très sensible, c'est aussi un acteur très féminin à sa façon. C'est un acteur très rieur. Je ne dis pas qu'il est gai, mais il est très rieur, et ça me convient tout à fait. Comme je suis quelqu'un qui aime beaucoup rire bien que je sois mélancolique, nous étions très proches.

J'espérais que Daniel et moi, on s'entendrait bien mais je n'osais pas imaginer une telle complicité. [...] De jouer un frère et une sœur qui ont des rapports aussi passionnels et enfantins, a forcément nourri cette complicité. Et aussi le fait que Daniel, André et moi, on ne soit pas tout à fait des grandes personnes !

Daniel est un acteur au sens complet du terme. Il aime jouer. Il arrive à donner une incroyable réalité à toutes les situations. C'est excitant de jouer avec lui parce qu'on a l'impression qu'il ne sait jamais ce qu'il va dire la phrase d'après. Il cherche avant tout - et avec une belle énergie - à faire passer des choses, à communiquer l'essentiel. D'une sincérité évidente, il est aussi capable d'un étonnant sens de la dérision. Il est très généreux, très drôle mais on sent de l'inquiétude dans son regard. Et de la mélancolie. C'est ce qui me touche beaucoup. Il a un rire formidable. Un rire d'adolescent... Et tellement communicatif.

"Ma saison préférée", c'est un grand souvenir... Pas seulement pour le film mais pour le plaisir de tourner avec André (Téchiné) et de rencontrer Daniel (Auteuil) dans une histoire comme celle-là où l'on est frère et sœur - ce qui nous a sans doute permis d'être tout de suite dans la complicité. Cela aurait peut-être été différent si on avait joué un autre type de relation. Daniel est vraiment quelqu'un que j'admire, pour lequel j'ai une tendresse quasi fraternelle...

Ce qu'il a dit sur Catherine Deneuve...

[parlant de Catherine Deneuve, Sandrine Bonnaire, Emmanuelle Béart]
Elles sont toutes un peu chiantes. J'ai bien dit " un peu ". Je suis très honnête, je le dis avec beaucoup d'affection. Et c'est un compliment. Il faut être chiant, dans ce métier. Moi, je ne le suis pas assez. Cela signifie simplement qu'elles sont pleines d'inquiétude. Et sur un plateau, cette inquiétude est souvent encouragée.
Daniel Auteuil, France Aéroport 1999
 

Acteur français né en 1950, Daniel Auteuil campe en 1974 un petit rôle dans "L' Agression". Cinq ans plus tard, il obtient le Prix Gérard Philippe décerné chaque année à un comédien de théâtre prometteur. La consécration au cinéma arrive en 1986 avec "Jean de Florette" pour lequel il reçoit le César du meilleur acteur. Daniel Auteuil travaille alors avec les plus grands : Claude Sautet, André Techiné, Patrice Chéreau ou Régis Wargnier. En 1996, Daniel Auteuil obtient le Prix d'interprétation à Cannes pour "Le Huitième Jour". Depuis le milieu des années 1980, c'est l'un des acteurs majeurs du cinéma français.

Films avec Catherine Deneuve

L'agression (1974)


Ma saison préférée (1993)

Les voleurs (1996)

Photos



Documents associés