Ses portraits / Hommages / Marie-Claire Pauwels
Repères
  Biographie
Famille
 
  Presse 2010-2019
Presse 2000-2009
Presse 1990-1999
Presse 1980-1989
Presse 1960-1979
Radio et télévision
Livres
  Hommages
Dessins
Photos
  Caractère
Centres d'intérêt
Opinions
Engagements
 

Mode de vie
Style
Coups de cœur
Sorties et voyages

Madame Figaro 1989

La première fois que nous vous avons rencontrée, c'était au bar de l'hôtel Lutetia. Vous portiez des lunettes noires qui surprenaient dans la pénombre, un jean beige, une chemise rayée, des ballerines. Vous partiez en vacances, et n'étiez pas très sure d'avoir du temps à nous consacrer. Vous avez trouvé que le chocolat avait un goût bizarre, vous l'avez dit, de cette façon brusque qui vous caractérise, et vous étiez drôlement intimidante.

La seconde fois, au même endroit, et sans lunettes noires, vous étiez en tailleur rosé et escarpins. Des Italiens se sont approchés. "Vous êtes la Deneuve, vous êtes la plus belle". Vous avez éclaté de rire. Les gens qui passaient vous regardaient à la dérobée. Vous étiez pleine d'idées, volubile. Il y avait comme un halo de lumière autour de vous, et vous étiez drôlement éblouissante.

La troisième fois, c'était un jour d'automne, au journal. Dehors il faisait gris. Assise dans un fauteuil gris aussi, toute de cachemire beige vêtue, d'inattendus escarpins panthère aux pieds, vous avez demandé une aspirine. Vous aviez la grippe. La fièvre vous faisait des yeux brillants, deux petites taches rouges sur les pommettes, et vous étiez drôlement attendrissante.

Les autres fois, à Séville, à Paris, dans la rue, au sous-sol du B.H.V., dans la chaleur des studios, en robe du soir, comme en trench, tôt le matin, tard le soir, vous avez joué le jeu de ce numéro spécial, et vous étiez drôlement professionnelle.

La dernière fois, ici, veste rouge éclatant et jupe noire, vous regardiez les photos, les maquettes, vous les commentiez avec passion. Toute l'équipe du journal vous écoutait, en silence, fascinée, et vous étiez drôlement sympathique.

Cocktail d'élégance et de fantaisie, mélange d'ombres et de lumières, amical, convivial, gourmand, spectaculaire et magique, ce numéro vous ressemble. Nous sommes vraiment très heureux de l'offrir à nos lecteurs.



Documents associés

Journalisme
Madame Figaro 1989